Baleine en panique, 2009, 160 cm x 200 cm, acrylique et crayon de bois sur toile

JEAN PARADIS

 

Dans mon travail, le geste et la ligne créent un parcours proche de la calligraphie, me donnant une liberté d’action et une spontanéité qui me permettent de me défouler et d’exprimer ma « folie ». À la suite du décès, au cours des dernières années, de plusieurs de mes proches, je cherche dans la peinture une manière d’évacuer mes peurs et d’atteindre une certaine sérénité. C’est un long processus d’incertitudes et de réflexions qui engendre dans mes tableaux une répétition de formes et de traits superposés. Je peins sur des formats de plus en plus grands (utilisant les limites de mon atelier) ce qui me permet d’explorer la ligne avec de grands gestes spontanés et épuisants, pour ensuite revenir sur la toile et combler les vides par de petits gestes plus calculés.

Les mouvements se répètent et se superposent créant chez moi un sentiment de profondeur et d’oubli.

CV

Bubblegum, 2009, 150 cm x 170 cm, acrylique et crayon de bois sur toile

Au fil du temps, 2010, 200 cm x 300 cm, acrylique et crayon de bois sur toile

© La Chaufferie 2019. Tous droits réservés.