Rosalie D. Gagné et Sofian Audry
Morphoses
1er au 29 juin 2021
Morphoses.png

Morphoses est un projet de recherche-création impliquant des formes de vie artificielle qui met en scène les comportements adaptatifs de trois robots sphéroïdes partageant les mêmes algorithmes d’apprentissage tout en étant doté de propriété formelle distinctes.

Issu de préoccupations artistiques partagées par les artistes Sofian Audry et Rosalie D. Gagné liées à la phénoménologie des systèmes vivants; Morphoses vise à proposer une expérience poétique de l’apprentissage machinique centrée sur l’établissement d’une relation intimiste entre des formes de vie humaines et non-humaines.

Dans un premier temps cette résidence dans la Chaufferie représente pour Sofian et Rosalie l’occasion de tester et d’observer dans la durée les différents « comportements » développés dans le cadre de cette recherche. D’autre part c’est l’occasion pour elles de travailler parallèlement sur des aspects spécifiques du projet, tout en partageant leurs observations et questionnements respectifs afin d’élaborer le scénario de l’installation où seront partagés les résultats de cette recherche-création de longue haleine.

 

Collaborateur / design électronique : Pierre Gaudet

Ce projet est soutenu par le Conseil des arts du Canada.

Morphoses3.png
Morphoses4.png
Morphoses2.png

Collaborateur/ design électronique : Pierre Gaudet

Projet soutenu par le Conseil des arts du Canada

Sans titre.png
Sans titre2.png

Rosalie D. Gagné est active dans le milieu des arts visuels depuis près de 20 ans. C’est en 2007, lors de ses études à l’Université Concordia, qu’elle commence à intégrer des procédés numériques à ses recherches et à ses œuvres. Intéressée à créer des expériences sensorielles et perceptuelles, l’artiste réalise des installations sculpturales immersives et conçoit des environnements réactifs. Elle y reflète les rapports entre les microcosmes et les macrocosmes ainsi qu’une certaine conception des rêves individuels et collectifs mais surtout, elle y illustre l’opposition et les rapprochements possibles entre nature et technologie. Au cœur de sa réflexion réside l’espoir, sans doute utopique, d'harmoniser le monde matériel qui envahit nos vies modernes avec les systèmes organiques qui nous entourent. Ayant présenté son travail au Canada, au Mexique et en Europe, Rosalie D. Gagné vit à Montréal et partage son temps entre l’enseignement des arts visuels au Cégep de Joliette et sa pratique artistique.

Sofian Audry est artiste et enseigne les médias interactifs à l'École des médias de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM). Son travail s'inspire de l'intelligence artificielle, de la vie artificielle, de la biologie et des sciences cognitives. Ses œuvres computationnelles se déploient à travers de multiple média tels la robotique, les installations interactives, les environnements immersifs, les interventions dans l'espace public, l'art web et la littérature électronique. Issue d'une fascination pour les systèmes autonomes, adaptatifs et auto-organisés, ses travaux de recherche-création emploient des technologies issues de l'intelligence artificielle et de la vie artificielle dans la construction d'assemblages machiniques évocateurs. Par leur entremise et à travers les relations qu'ils tissent avec le réel, il souhaite s'engager directement au sein des processus naturel culturels. Ses œuvres ouvertes et stratifiées se ramifient sur différents niveaux de complexité, à l'image de la vie elle-même. Elles ont été présentées dans des événements et lieux d'exposition majeurs à l'échelle mondiale, tels que Ars Electronica, le Centre Pompidou, Club Transmediale, Festival Elektra, LABoral, La Gaîté Lyrique, Nuit Blanche Paris, Société des Arts Technologiques, V2 Institute for Unstable Media.