Installation du bureau de la coopérative dans La Chaufferie pour l'exposition des membres Appropriations 6-29 novembre 2015.

crédits photos : Marilou Crispin

NATALIE LAFORTUNE

 

Je sonde les contextes dans lesquels j'évolue. Depuis mes études de maîtrise à l'UQAM, mes questions et ma réflexion portent sur les aspects utopiques des projets architecturaux et les glissements qui s'opèrent dans leur mise en application. En discutant avec les usagers de ces espaces et par l'appropriation de certains éléments fondateurs de ces projets (politiques, plans directeurs...), je crée des installations, des maquettes et des interventions infiltrantes à même ces lieux. Ce travail vise à rendre visible nos liens aux espaces architecturaux.

 

Je suis autant intéressée par les matières que les procédés qui permettent de construire.

 

Auparavant résidente de Saint-Jean-Port-Joli, j'ai développé une pratique d'installation autour de la perception du vaste dans le paysage. Aussi impliquée à Est-Nord-Est, j'ai porté une réflexion sur les liens entre pratiques contemporaines et lieux de tradition et j'ai activement travaillé à la mise en place de son projet d'immobilisation.

 

Comme membre de la coopérative Lezarts, je suis à la fois partie prenante et observatrice d'un lieu d'habitation géré par et pour des artistes.

CV

Tour Wellington, béton, bois, env. 80 x 30 x 70 cm. Georges Audet, Guylaine Séguin, Natalie Lafortune 2016.

crédits photos : Guylaine Séguin.

Commode (Charlotte Perriand), papier, bois,

env. 10 x 4 x 8 cm. 2014. crédits photo : Guy L'Heureux.

© La Chaufferie 2019. Tous droits réservés.